Konubinix' opinionated web of thoughts

Théorie Argumentative Du Raisonnement, Rasoir De Hanlon Et Se Sentir Bien

fleeting

Il m’arrive souvent de rencontrer des situations où, pour parler de Y on me dit :

  1. X,
  2. X => Y,
  3. Y

J’ai l’impression de trouver ce schéma dans beaucoup de situations.

Imaginons une scène du quotidien ou on doit mettre la table et trouver de la vaisselle propre. On a l’habitude de chercher la vaisselle propre dans le lave vaisselle qui a tourné la nuit. On constate que la vaisselle est sale.

On pourrait conclure simplement l’observation “la vaisselle est sale”. Cela suffit a décider de changer de plan et aller en chercher dans les placards.

À la place, ce qui est probable d’arriver, c’est qu’on dise plutôt :

il y a eu une panne de courant, donc le lave vaisselle n’a pas tourné, donc la vaisselle est sale

ou

tu n’as pas lancé le lave vaisselle, donc le lave vaisselle n’a pas tourné, donc la vaisselle est sale

Cela a tendance à m’énerver, je pense que c’est parce que je cherche le message dans tout se raisonnement inutile. Dans le deuxième cas par exemple, je comprends qu’il s’agit d’un reproche et je peux rétorquer quelque chose comme “ben t’as qu’à le lancer toi même le lave vaisselle, dis donc !”

J’essaie d’appliquer le principe du rasoir de Hanlon et considérer que l’autre n’a pas l’intention d’émettre un reproche.

Cependant, dans ce cas, étant donné que vis à vis de l’objectif “mettre la table”, l’information “tu n’as pas lancé le lave vaisselle” n’apporte rien, j’ai tendance à chercher le message qui est voulu être dit (voir Gricean Pragmatics).

Malgré mon intention d’appliquer la méthode de l’homme de fer, la seule interprétation valable que je trouvais jusqu’à présent était un reproche, suivant le raisonnement suivant.

  1. habitude de trouver de la vaisselle propre dans le lave vaisselle
  2. constatation de vaisselle sale => dissonance cognitive
  3. réduction de la dissonance cognitive en s’attaquant à quelqu’un

Maintenant, à la lecture de la théorie argumentative du raisonnement, je pense que je peut trouver une interprétation plus charitable à 3. Il s’agirait simplement qu’accepter la constatation n’est peut être pas possible facilement. Formuler cette constatation pour l’assimiler et la communiquer nécessiterait un chemin argumentatif.

Donc, le fait de trouver des raisons valables d’observer cette constatation ne serait pas lié à une volonté d’attaquer pour réduire la dissonance cognitive, mais plutôt à une assimilation de l’information.

Donc, je pense que je peux décider de croire cela et me sentir bien.

Face à cette situation, je peux m’efforcer de ne pas réagir sur cette tentative d’argumentation et me concentrer sur le fait que l’autre cherche juste à se raccrocher (peut être maladroitement, mais sans arrière pensée) à l’objectif (dans ce cas, trouver de la vaisselle propre).

Dans ce type de situation, je suis tout de même confronté à la question : comment expliquer être d’accord sur les conclusions sans être nécessairement d’accord avec les prémisses et arguments ?

Notes pointant ici